Quinqua MANIFESTO…

Un jour, une amie très proche, qui a  le sens de la formule, m’a dit en recevant un extrait d’un roman de ma plume, qui ne verra sans doute jamais le jour : « Tu écris mieux que tu ne peins ! » Sans doute avait-elle raison. Même si je suis très fière de mes tentatives picturales, je reconnais aisément qu’elles puissent être de facture relativement passable.

J’ai toujours écrit. Mais surtout dans ma tête. Je suis remplie de textes qui s’impriment au kilomètre … sans jamais finir sur le papier. Pourquoi ? Parce que la plupart du temps ils me viennent à des moments impromptus … et souvent au volant de mon bolide !

Alors que je racontais, une fois de plus, toujours à la même amie, une énième histoire, avec l’humour qui me caractérise, celle-ci me dit : « Franchement, tu devrais mettre ça par écrit ! »

Why not ! Après tout, il n’était pas impossible que je puisse allier ainsi les deux activités que je chérissais : écrire et raconter des histoires … assez souvent drôles ! Lire la suite

Publicités

Cherche Johnny, désespérément.

Notre Quinqua a passé une soirée entre filles, réunies pour la « Sans Valentin » (cf.https://quinquabloc.wordpress.com/2018/02/08/555/).

Bien sûr, elles abordent quelques sujets d’actualité …

Et de dégoiser sur l’affaire de la succession de Johnny Halliday, de Læticia , David et Laura.

Cette semaine, moult papiers sont tombés sur ce sujet. Comme s’il n’y avait pas quelque information plus prégnante que celle-ci à se mettre sous la dent. On connaît la pauvreté d’une certaine presse, mais là n’est pas la question.

Cela inspira donc à notre quinqua plusieurs réflexions…

Lire la suite

Fuck la Saint Valentin !

Notre Quinqua préférée est très, très, très agacée. Où qu’elle pose les yeux, il n’est question que de cette fameuse ‘Saint Valentin’.

Et de penser à toutes celles et tous ceux qui n’ont guère sous la main de Valentin ou Valentine et qui se voient confrontés au bonheur incommensurable de tous ceux qui transpirent d’amour ou font semblant.

Car vous le savez tous, cette fête éminemment commerciale qui fait le bonheur des fleuristes, bijoutiers et autres magasins de lingerie affriolante … est bien entendu l’occasion pour les amoureux de marquer leur affection d’un gentil petit présent, mais aussi aux hypocrites de masquer leur inconstance passagère ou pérenne. Souvent sous des cadeaux plus dispendieux les uns que les autres … la valeur pécuniaire du cadeau étant souvent en relation avec l’énormité de l’inconstance … ce que l’on pourrait nommer « l’art d’expier et racheter ses fautes » …

Là où cela devient drôle, c’est quand la Saint Valentin tombe un jour de match.

De mémoire, cela devait être déjà le cas l’an dernier. Et cette année aussi. Et de voir fleurir sur Facebook et ailleurs, dans certains restaurants que nous ne nommerons pas, des appels à venir dîner en amoureux pour fêter la Saint Valentin, et d’inciter, sur le même lieu à venir « Sans Valentine », exprimant ainsi clairement ainsi que madame ne saurait être intéressée par un quelconque match (cette année PSG/Réal de Madrid) et préfèrerait rester avec – au mieux – ses copines devant Coup de Foudre à Notting Hill, ou bien – au pire – préfèrerait s’occuper de sa progéniture pendant que Monsieur boit des bières et festoie avec ses petits camarades.

On n’ose imaginer le traquenard pour celles qui auront été invitées à dîner dans ce restaurant pour regarder leur amoureux dans le blanc des yeux, quand celui-ci, au final – ayant feint la surprise – regarderait en biais … 22 joueurs en short.

Mais ayons une pensée pour ceux qui sont « Sans Valentin(e) » depuis plus ou moins longtemps.  L’étalage dégoulinant de ce rose fifille, petits cœurs et autres symboles et publicités, portant toutes les mêmes messages, a de quoi hérisser le poil.

Creusons un peu. Au-delà de la simple opération commerciale, cette fête des amoureux, fait de société, entérine de fait une certaine « pression sociale » sur les célibataires, en laissant croire que ces derniers ne sauraient être heureux puisque désespérément seuls. Oui, parce qu’être seul doit impérativement mener au désespoir. Et pose question à ceux qui observent ces gens présupposés « hors norme ».

Ceci est pourtant un peu facile. Car pour connaître bon nombre de vieux ou récents célibataires, ceux-ci affirment – sans forfanterie – qu’il vaut mieux être pied nu que mal chaussé. Sauf que personne ne les croit. Et surtout pas les couples qui y voient un danger, par effet miroir … comment cet ami célibataire pourrait-il être heureux hors du couple, puisque l’aspiration naturelle ( ?) penche vers l’accouplement et que toute pomme chercherait sa moitié ?

Les couples voient dans les célibataires le souffle de cette liberté d’agir à leur guise qu’ils ont dû abandonner, la vie à deux étant régie par des règles, qui au-delà de l’amour (si celui dit devait durer) s’appellent compromis et conciliation.

Et de reprocher aux célibataires leurs exigences.

Lire la suite

Troubles correspondances …

Notre Quinqua surprend une conversation à la terrasse d’un café.

Un homme et une femme, vraisemblablement bons amis, discutent d’un fait de société. Ce que l’on nommera pour faire court le « sextoting » … soit le fait d’avoir une relation par texto, à caractère sexuel.

Tout en dégustant avec une certaine délectation son hamburger et la conversation voisine, la quinqua note une certaine divergence de points de vue entre les deux amis.

Dans le cas précis, ceux-ci s’interrogent « Sextoter est-il tromper ? » paraphrasant ainsi la célèbre question de l’affaire Clinton/Lewinsky.

Ah Ah …. Voici donc un débat qui devient intéressant ! se dit-elle in petto.

Lire la suite

Help, j’ai de nouveau une tendinite !!!

Notre Quinqua préférée vous a déjà parlé par le passé de ses problèmes de tendinite.(https://quinquabloc.wordpress.com/2017/08/18/les-effets-nefastes-dune-tendinite/)

Rebelote … après celle du tennisman (au coude), du rugbyman (épaule) voici maintenant celle de la danseuse (adducteur) !!!!

Sauf qu’elle n’a jamais touché une raquette, ni pratiqué la moindre mêlée, ni jamais fait le grand écart !!!!

Et que de sport, il y a longtemps qu’elle n’en a pas fait ! Percluse de ces douleurs chroniques … elle ne peut même plus honorer ses cours de rock/salsa !!!

Et de se demander, de retour de chez le médecin, qui attire son attention sur le fait que ces douleurs sont tours localisées à droite,  quelles peuvent bien en être les raisons.

Et de regarder internet … et les sites pour les « sportifs ». Et de lire qu’il existerait des raisons alimentaires à maux.

A regarder de plus près, on raconte, sur plusieurs sites, que les tendinites seraient dues, en premier lieu, à un manque d’hydratation. Notre quinqua, si elle ne rechigne jamais devant un verre de vin (ben, oui, elle vient d’une région où la picole est une religion), est effectivement fort peu passionnée par … l’eau, qui comme disait son grand père, est « bonne pour les grenouilles » ! Et de découvrir qu’elle doit reprendre une habitude qu’elle avait perdue ces dernières années : boire de la Vichy Célestin ou de la Vichy Saint-Yorre (ça va fort !!! comme dirait Dominici, pas le papy de l’affaire éponyme … je vous parle de Christophe). Bon OK, ça elle peut le faire ! Le tout pour rendre moins acide son métabolisme …

En second lieu, on lit qu’il faut modifier son alimentation. Bon . Alors quoi modifier pour avoir les tendons huilés et repartir comme en « 14» ?

Je vous le dis d’emblée : TOUT !

Lire la suite

Eloge du « planté de bâton »

Notre Quinqua a récemment déjeuné avec un vieil ami (non pas un ami vieux – puisque, à ses côtés, elle se fait l’effet d’une couguar de sortie avec le boy d’un boys band – mais un ami de longue date).

On y devise de choses et d’autres et ce début d’année. Quand soudain, la question, saugrenue entre toutes, posée par Bel Ami. : « Tu aimes le ski ? ».

Autant dire que la question avait ceci de surprenant qu’elle atterrissait dans la conversation comme un pet sur une toile cirée (pour autant le resto cosy n’était pas de ceux où s’encanailler sur de la toile vichy).

A question qui tue, réponse non préparée, bien sûr.

Et là de raconter ses lointaines aventures au ski.

Lire la suite

Pour quelques moments d’exception

Encore une année qui commence avec son cortège de vœux. Alors on se prend à se demander ce que l’on pourrait souhaiter à ceux qui nous chers, ou tout simplement, et égoïstement, à soi-même.

Et d’essayer de voir plus loin que cette année-là. Se demander, au firmament de nos existences, le jour où nous serons tous à regarder dans le rétroviseur, tremblants sur le fil qui nous fera passer de l’autre côté, ce que nous avons fait de nos vies si ténues et fugaces.

De quoi nous souviendrons-nous ?

Lire la suite

Bonnes fêtes à toutes et à tous !

En cette fin d’année, quoi de plus banal que de souhaiter à chacun d’entre vous quinquas ou pas encore, d’excellentes Fêtes de Noël. Joie, paix et sérénité. Et du courage, car il en faut parfois plus que du reste.

Il est possible que Quinquabloc s’interrompe entre Noël et 1er de l’An … Mais rien n’est jamais bien sûr en ce monde. Si un sujet interpelle notre Quinqua préférée, il est probable qu’elle fera fi de son repos.

Mais une petite déconnexion s’imposera peut-être, histoire de revenir à la rentrée avec de jolies histoires.

Alors encore merci pour vos lectures et soutiens.

Et si vous n’avez pas encore lu le dernier post du 21 décembre … n’hésitez plus.

A bientôt,

Votre Quinquabloc

Papa, 56 ans, cherche âme sœur … ou pas !

Notre quinqua reçoit dans sa campagne une feuille de chou trimestrielle. Au gré des petites annonces de qui vend sa tronçonneuse, sa voiture ou qui organise son loto, son voyage d’anciens, son marché de Noël ou autres festivités, elle chope l’annonce ! « Papa 56 ans, recherche dame de 38 à 48 ans, gentille, pour vie commune ou autre. Tél 06…..HR. Non sérieux s’abstenir »

Et de rire, rire … Jaune. Bien sûr, vous aurez noté que cet homme donne comme information, qu’il est père et également d’une jeunesse toute relative. Et bien sûr, il apparait normal, donc, à ce presque sexagénaire, de rechercher une femme ayant entre 18 et 8 ans de moins que lui … avec une date de péremption affichée clairement : 48 ans.

Lire la suite

Chéri, attache-moi !

Notre Quinqua, qui bosse dans la com, croyait avoir tout vu …

Elle avait déjà eu le loisir ici-même de causer de certaines publicités mettant en cause le droit des femmes (ou des hommes). Comme une de ses consœurs parisiennes, elle se posait une question « mais de quel cerveau malade une telle campagne de pub avait-elle pu sortir ? ».

De quelle campagne s’agit-il ? De celle lancée par la Mairie de Béziers !

Cette campagne, en faveur du TGV Occitanie jusqu’à Béziers, montre la photo d’une femme attachée sur des rails alors qu’un train se profile à l’horizon, avec en légende « avec le TGV elle aurait moins souffert ».

l-immonde-campagne-de-robert-menard-pour-le-tgv-en-occitanie

Cette campagne de publicité a légitimement choqué bon nombre de personnes et de fait a été rapidement retirée. Ouf. Mais le mal était fait. (http://www.demotivateur.fr/article/robert-menard-sa-campagne-de-publicite-pour-le-tgv-en-occitanie-choque-l-opinion-publique-12050)

Le but de la publicité, à en croire Robert Ménard, était d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur un dossier vieux de 30 ans et quelques millions d’euros dépensés pour une ligne LGV qui tardait, voire était reléguée aux oubliettes.

Certes, si la cause est audible, le procédé est pour le moins odieux. Lire la suite

Sens dessus-dessous, sans dessus dessous …

Pour ceux qui ne l’auraient toujours pas lu … avant le prochain … demain peut-être !

QUINQUABLOC

Notre Quinqua est abonnée via son fil Facebook à la page Bescherelle (on a déjà évoqué précédemment sa passion pour l’orthographe) …

Et là, de s’étonner de certains commentaires sur cette expression !

Sans dessus dessous … certains ne comprennent visiblement pas ce que peut avoir d’incongru cette expression ainsi écrite. Quelqu’un peut-il dire s’il a déjà, une fois dans sa vie, porté ses dessus dessous ? Parce que là, non, notre Quinqua ne peut pas visualiser cette image, même en faisant beaucoup d’efforts. Et de s’imaginer portant son pantalon sous sa jolie culotte en dentelle la porte à sourire. Vous visualisez vous aussi ? Les seuls capables en effet de porter leurs dessous dessus ou leurs dessus dessous sont … Superman et Batman, dont les costumes sont extrêmement seyants, on vous l’accorde. Mais cependant très difficiles à porter au quotidien sans être un super-héros soi-même. Et là, tout de suite, on est…

View original post 154 mots de plus